Archive pour la catégorie ‘memory’

Hole in Memory

Friday 26 September 2008

Players: Libération, Maria-Grazia Mattei, Triennale de Milan

Telectroscope
Le site de Liberation, image de l’installation Telectroscope de Paul St Georges

Un article 28 mai 2008 du quotidien Libération titrait « Un Tunnel sous l’Atlantique », une œuvre spectaculaire qui permettait aux citoyens Londoniens de communiquer avec leurs homologues américains. L’article était ainsi libellé :
« Un tunnel sous l’Atlantique
Un tunnel entre New York et Londres, qui «permet aux gens de se voir à travers la Terre, de manière miraculeuse», selon l’artiste anglais Paul St George, auteur de cette installation vidéo…»

Mon premier réflexe fut d’envoyer à la rédaction de Libération la copie de l’article qu’ils publiaient le 24 septembre 1995 « Paris-Montréal : le Tunnel assure la liaison permanente » qui présentait « Le Tunnel sous l’Atlantique, un « événement télévirtuel » conçu par l’artiste français Maurice Benayoun ».

Tunnel under the Atlantic Liberation
Article de Libération du 24 septembre 1995, de Miriam Rosen sur le Tunnel Sous l’Atlantique de M.B.
Lire le reste de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4.25 out of 5)
Loading ... Loading ...

Vider le grenier

Tuesday 8 July 2008

Attic

C’est l’été, il faut respecter les traditions et en profiter pour vider le grenier. Accepter enfin de mettre les projets délaissés, inachevés, rejetés, non-financés, à la décharge. Accepter d’en faire le deuil. C’était là la fonction initiale du Dump et pourtant j’ai tardé à faire ce nécessaire dégraissage. Un projet archivé encombre inutilement la mémoire, déchargé, il pourrait alimenter l’imaginaire des autres. Il se pourrait même que certains d’entre eux reprennent vie à l’air libre.

Il faudrait s’interroger sur le fait d’éternellement différer le geste. Il en est des concepts de création comme des vieux meubles : un équilibre entre encombrement et attachement les maintient en suspend jusqu’au jour où l’on prend conscience du fait qu’ils plombent notre envol, qu’ils constituent une masse inerte qui nous ramène constamment à un état antérieur de la pensée conditionnant en retour le projet à venir. Il ne faut pas confondre la sédimentation des expériences, profondément fertile, et le ressassement des intentions en mal d’actualisation.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Memento Mori

Monday 2 June 2008

Last Life Reminder

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Création délayée

Tuesday 22 May 2007

Quand, sous la pression du quotidien, je n’ai pas le temps de mettre en ligne les nouveaux projets, je jette les notes manuscrites sur le papier. Quand je reprends ces notes, le plus souvent réduites à un ou deux mots, je ne me souviens plus de l’intention. Je construis donc un nouveau projet dont la note est l’embrayeur créatif.
Je ne sais pas si l’oubli fait le tri entre les projets acceptables et les projets médiocres ou s’il écarte les projets les plus dérangeants au risque de ne conserver que ce qui est tellement acceptable qu’il en est sans surprise.
La mémoire nous trahit. Si je pousse l’idée à l’extrême pour en vérifier l’impact sur le processus en cours, il faudrait que je diffère la mise en ligne, créant de nouvelles notes à partir des notes existantes. Un cas particulier ferait que la dernière note serait identique à la première sans que les deux projets n’aient quoi que ce soit en commun. Plus le téléphone arabe de la création que l’écriture automatique. Ce n’est pas le mot qui est changé mais le concept qu’il véhicule.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 3.00 out of 5)
Loading ... Loading ...

Blog For Ever (BLOFE)

Saturday 20 January 2007

BLOFE

Il y aurait, dit-on, un rapport direct entre la qualité de l‘écrit et la durabilité du support. Combien de messages partis sur le Net que l’on rêverait n’avoir jamais envoyés? L’erreur provenant de la confusion en immédiateté entre le web, le chat et le téléphone.

Le Blog est de cet ordre. Il partage avec la chose écrite sur papier dans le quotidien le fait de ne s’adresser à d’autres qu’ailleurs et aujourd’hui, contrairement au livre que la nature destine à durer la satiété des vers. C’est probablement une erreur de penser que la vague de posts suivante viendra recouvrir la précédente et il se pourrait qu’un jour lointain on exhibe des écrits compromettants, produit dans l’instant, et sauvegardés par la pulsion mnémonique maladive de collecteurs insatiables.

Il faut retrouver la conscience d’une pérennité masquée par l’immatérialité du support. Chaque mot doit être écrit, même au présent, pour supporter l’épreuve du temps, la mutation des contextes et la dérives des interprétations (Barthes disait qu’il fallait « accepter les surprises du sens »).

Je propose donc d’écrire le premier blog gravé sur marbre, puis scanné pour la mise en ligne. La télélithographie est née.

Selon les contraintes locales ont peut imaginer de faire la même chose en écrivant à la plume sur parchemin, voire sur papier, mais la pratique est déjà courante.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Vedute

Friday 29 December 2006

writen:26 décembre 2006

L’écran est la fenêtre ouverte sur un monde à la temporalité élastique.
Vedute (« vues ») est une série des pièces fondée sur la transparence altérée du mur qui supporte la fenêtre.
D’un côté de la cloison : l’écran neutralisé, une fenêtre-image. De l’autre : une camera.
Sur l’écran on voit en transparence ce qui se passe de l’autre côté du mur, mais les strates temporelles s’additionnent et le présent redevient un moment fantomatique de l’histoire du lieu qu’il altère un temps. Il s’évanouit lentement mais construit l’image en devenir pour une fraction, certes infime, mais définitivement écrite dans la durée de l’image ou s’accumule l’histoire.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Look Dad, it’s you!

Wednesday 29 November 2006

Player: Eleanor

This morning, Elea (3 years old) came to see me: “Look Dad, it’s you, on the book!”

I’ve always dreamt about being on the cover page of great books.

Done now!

Of course immediately I thought that one could build one’s story, a media bio, using front pages, covers, posters, advertisements, tabloids.

The world looks like us, and we share the responsibility of this resemblance.

Llook Dad, it's you

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 3.67 out of 5)
Loading ... Loading ...

Banlieue Blues (suite)

Saturday 28 October 2006

L’art peut il se réduire à la transfiguration du sensible?
Le trauma est-il soluble dans la chroma?
Il faut préparer halloween.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 2.83 out of 5)
Loading ... Loading ...

Surburban Blues

Friday 27 October 2006

(note)
player : France Inter, 1 an déjà
Quand j’étais petit (5-8 ans) il est un lieu qui exerçait une véritable fascination sur certains enfants du quartier (Sarcelles puis Garges-Lès-Gonesse) c’était le Fort de Stains. Ce fort abandonné était éloigné de plusieurs kilomètres et il fallait passer des barbelés par des chemins masqués par la broussaille. Mais les lieux étaient magiques telle cette coupole à canon (je découvre maintenant qu’on parle de coupole Mougin), vide de ses canons mais dont le rail hélicoïdal laissait imaginer le fonctionnement, était comme la salle d’apparat d’un château miraculeux.

fort de stains
Fort de Stains, copyright Chelles-fortifs
Fort de Stains

Fort de Stains

Coupole Mougin
coupole mougin, source : lpracht.free.fr
coupoole mougin
Plus tard, à Gonesse, c’est l’hypermarché Carrefour, un des premiers de France qui jouait ce rôle. Il y avait ce mélange de rêve et d’interdit qui constituent ces attracteurs étranges. Peut-on retrouver cette même fascination dans les lieux représentés des jeux vidéo ?
Quel imaginaire peut se construit entre les ruines militaires et les têtes de gondole ?

Hyper
hypermarché d’Avignon (Art Impact, MB)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 2.50 out of 5)
Loading ... Loading ...

decharge.org

Monday 23 October 2006

written : 3 october 2006

The dump of the Net
translation by Ashley Ferro-Murray

Here one knows that one is able to dispose without selection and without discrimination that which we collected, that which we have abandoned for others, for forgetting or for destruction.
The dump is ecological. An ecology of the net. It is necessary to destruct this surplus of information, the residues of our overproduction and over consumption of gifts.
The dump must have an enormous stock capacity, but what has not been recuperated becomes sediment, self-destructed.
Some people work for the selective sorting, isolating sounds, music, text, images and videos that others could use.
Enormous archives are created in which one (the Recuperator?) is able to come to search, to dumpster dive.
If the Net is an image of transposed physical space, then informational poverty exists.
After the DOWNLOAD and the UPLOAD: the UNLOAD

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 4.50 out of 5)
Loading ... Loading ...