Archive pour la catégorie ‘change the world’

Sans armes, citoyens!

Thursday 20 January 2011

Sans armes citoyens

Deux ans avant le changement de siècle, un comité dirigé par Jean-Jacques Aillagon, alors directeur du Centre Pompidou, reçut la charge d’imaginer les cérémonies de célébration du millénaire. Curieusement je fus convié à participer à la réflexion.

Les propositions que je fis alors, visiblement en décalage complet avec les attentes implicites des commanditaires, furent systématiquement écartées. Ma première proposition, notamment, jeta un grand froid dans l’assemblée. Prenant en compte le fait qu’un tel événement serait célébré et observé par la planète entière, il importait d’émettre un signe fort à la face de l’humanité, toujours sensible à l’image des Lumières, de la révolution et des droits de l’homme, attachée à la France. On ne saurait se satisfaire des feux d’artifice à la symbolique troublante et autres festivités qui en diraient trop peu sur la vision que nous aurions d’un futur si proche.

J’avais donc proposé de lancer un appel au peuple pour la réécriture des paroles ambiguës de la Marseillaise. Le nouveau millénaire consacrant la réduction de la planète aux proportions d’un village, sinon d’un hameau global, je pensais qu’il convenait de reconsidérer les relations de voisinage. Nous avons trop clairement oublié ce que le sang des autres, nos prochains, nos proches, aurait de suffisamment impur qu’on se proposât d’en abreuver nos sillons, et de prendre les armes pour cela.
Lire le reste de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (16 votes, average: 2.75 out of 5)
Loading ... Loading ...

Invisible Hand

Tuesday 2 November 2010

Invisible HAnd Hologram

Player: Adam Smith

Le concept de la Main Invisible développé par Adam Smith m’a toujours fasciné. En ces périodes électorales étasuniennes où il est brandi comme argument ultime, quasi mystique, pour justifier la position de ceux qui pensent que leur égoïsme assumé est une forme de générosité indirecte et qu’une main invisible redistribuera les richesses qu’ils auront acquises, il est temps de remettre icônes et croyances à leur place.
Je propose la création d’un hologramme sur lequel la Main, exprimerait sans ambiguïté sa générosité profonde, dans un geste ferme, le majeur dressé, luxueusement couronné de valeurs résolument et définitivement acquises.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 2.22 out of 5)
Loading ... Loading ...

La sirène du métro

Sunday 21 September 2008

Siren

Les statistiques montrent que les français, quelque soit leur situation, anticipent la possibilité de se trouver un jour sans logis et sans moyens. Dans ce contexte, chacun se demande ce que serait sa position, comment survivre, comment exprimer son besoin sans perdre la face, comment jouer le jeu à pile ou face quand c’est de survivre au quotidien qu’il s’agit ?
Le métro est la scène où s’exprime le plus clairement la situation de crise : la non appartenance aux deux extrêmes du voyage: le boulot, le dodo. Il est impressionnant de voir ce que certains décident de produire pour crier l’incapacité à quitter cet entre-deux qui devient à leur corps défendant le boulot/dodo de transit.
Produire de la musique, du spectacle, rendre acceptable aux autres ce moment nécessaire de passage. Les passants passent et le quémandeur reste.
Lire le reste de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 2.33 out of 5)
Loading ... Loading ...

CRITICAL FUSION (Handle with care!)

Saturday 13 September 2008

Cirtical Fusion

Confronté à la difficulté de nommer une évolution significative des pratiques dans lesquelles mon travail s’inscrit, j’ai compris qu’il faudrait que j’explicite le concept métaphorique auquel je suis parvenu : La Fusion Critique.

Pour que ce concept soit compris, il n’y a d’autre solution que d’en rédiger le manifeste ou plutôt d’en manifester la rédaction. Or s’il est un terrain où la réalisation m’est difficile, c’est celui qui fait passer l’écrit avant l’acte, quelque laconique que soit le premier et quelque fugace que puisse être le second. Il faut donc que je me résigne à soumettre au Dump ce projet d’ouvrage théorique qui ne m’en paraît pas moins essentiel.
Lire le reste de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 3.50 out of 5)
Loading ... Loading ...

Dialogue House

Thursday 10 July 2008

Dialogue House

player: Evelin Gerda Lindner

A la fin des années 90, Evelin Gerda Lindner, fondatrice du réseau Human Dignity and Humiliation Studies de Columbia University New York, venait me voir pour me demander de concevoir un dispositif pour permettre le dialogue entre personnes de communautés antagonistes. Il s’agissait de permettre l’échange, progressivement de réduire la tension entres communautés et d’amener les deux interlocuteurs à se parler plus directement. Elle avait été émue du potentiel du Tunnel sous l’Atlantique et imaginait que l’on pourrait concevoir un dispositif qui permettrait le rapprochement entre communautés rivales. J’ai immédiatement proposé cette forme. On entre des deux côtés sans se croiser. Au bout d’un premier couloir : le dispositif de dialogue. Après un temps, prenant le chemin du retour, les interlocuteurs peuvent choisir entre quitter le lieu ou accéder à la partie centrale qui permet de se rencontrer de manière assez confortable et de parler enfin en direct. La symétrie du dispositif équilibre la rencontre. A tout moment la bifurcation est possible. C’était là une situation très concrète renvoyant aux situations que je développais dans les dispositifs interactifs mais avec un niveau d’implication sur le réel qui fait la valeur du projet. Celui-ci n’a pas été réalisé sans pour autant que son actualité et sa pertinence en soient amoindries.

HDHS plus sur la Maison du dialogue

20 Août 2008
Evelin souhaite que je précise le caractère international du réseau regroupant, outre Columbia, l’université d’Oslo en Norvège et la Maison des Sciences de l’Homme de Paris.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 3.00 out of 5)
Loading ... Loading ...

La GREVE (Oil on Strike)

Sunday 29 June 2008

Oil on Strike

Nous sommes dans une période étrange où l’épuisement des ersatz idéologiques ne parvient pas à apporter de réponse satisfaisante en termes d’action face à un libéralisme triomphant ; c’est dans sa nature!
Rares sont ceux qui se disent encore révolutionnaires et pourtant la nécessité du changement est patente tant les signes de crash potentiel se multiplient : écologiques, économiques, religieux, culturels, militaires…
Les modalités d’action traditionnelles –manifestation, grève…- peuvent avoir un impact local, voire corporatiste (augmentation de salaire, maintient de l’emploi…) mais peu d’impact sur les enjeux à l’échelle nationale ou planétaire. Il reste à inventer des formes d’action, d’inflexion des tendances, adaptées à notre époque.

La crise du pétrole se trouve être à l’image des valeurs en vigueur: spéculation intensive (dissociation du prix et du marché), consommation excessive d’un capital limité : épuisement des énergies fossiles.
Lire le reste de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

SYMPa-thétique

Wednesday 18 June 2008

Player : les Inrocks 17-23 juin 2008 : «Plus d’argent pour les facs « performantes » et moins pour celles qui privilégient les sciences humaines. SYMPA, ou « SYstème de répartition des Moyens à la Performance et l’Activité », est le nouveau projet de financement des universités par l’état présenté dans un rapport rendu le 11 juin (2008) par six sénateurs. Son objectif : « restaurer une plus grande équité entre les universités, tout en incitant à davantage d’efficience dans l’utilisation des moyens »

Le projet est ici d’appliquer l’extraordinaire projet « SYMPA » aux activités urbaines et humaines. Fonder les décisions d’urbanisme et de développement urbain sur le retour sur investissement immédiat, seul critère intelligible pour le sénateur moyen. Privilégier la performance et la productivité cela signifie, une fois transposé à l’espace urbain : supprimer les musées, les manèges, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées, les jardins, les boulangeries, les cinémas de quartier, les trottoirs surbaissés pour les handicapés, les trottoirs surélevés pour protéger les piétons des imbibés du samedi soir, supprimer la police, les clowns, les professeurs, la sexualité, le plaisir et le sourire. Il s’agit donc d’un projet urbanistique qui ne conserverait que la place de la Bourse, propre et nette.
Mais il faudrait aussi et surtout appliquer ce programme d’optimisation du rendement à ceux qui économisent l’usage de neurones dramatiquement raréfiés en produisant des lois ineptes qui ne sauraient au mieux qu’inspirer la compassion.

Les sénateurs se mêlent de créer les lois. Pétain, Mussolini, Hitler, Goering, Goebbels, Staline, sortez de ces corps !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

LAB-IP

Wednesday 18 June 2008

LAB I P
Le sentiment d’impuissance face à la dissolution des idéologies et des systèmes de valeur pousse trop souvent à la consommation immodérée de substances prohibées ou fortement surtaxées, ou encore à la recherche d’issues qui auraient jusqu’alors échappé à la vigilance des plus désespérés d’entre nous.

Créer un LABoratoire d’Innovation Politique pour redonner envie de penser le monde, d’imaginer un futur qui ne soit pas qu’une caricature du présent, pour montrer qu’on peut être actif et décrispé, jubilatoire et vigilant, responsable et imaginatif, bref que le futur reste à inventer par ceux qui s’ennuient de la répétition des grands soirs, des petits matins et des lendemains qui déchantent quand la dérive gagne le monde en douce.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Changer le monde

Wednesday 18 June 2008

changerlemondesml.jpg
Y a-t-il un autre projet possible pour l’artiste que de changer le monde? Ne serait-ce qu’un peu! Au moins le changer dans le regard des autres, dans notre perception, dans son intelligibilité. En cela le projet artistique se rapproche du projet scientifique et du projet politique.
Les réseaux ont étendu la portée de l’activisme du politique au symbolique. Pourtant on ne peut que s’interroger sur l’impact de gestes souvent dérisoires, dont la portée ne dépasse pas le jardin de ses pairs. Le label « hacktivisme », copulation de hacker et d’activiste, apparait de plus en plus là où on ne l’attend pas : sur des objets gentiment anticonformistes, comme un blouson clouté pour cacher la cravate.
La prétention politique constitue parfois un mince palliatif à l’inconsistance symbolique. La réussite en la matière provient plus souvent de l’impact médiatique, les médias constituant en fait la cible véritable d’une partie significative de projets labélisés « hactivistes ». Pour d’autres, fort heureusement, il s’agit aussi de confirmer son appartenance à une communauté qui affirme sa vigilance face aux médias numériques et à ceux qui les contrôlent.
La frontière est ténue entre l’action sociale, l’exercice de sociologie amusante, et le projet artistique. C’est bien souvent l’espace de divulgation qui traditionnellement localise le projet d’un côté ou de l’autre des champs de l’action. Le critique d’art mentionnant une action sur le Net la tire vers la pratique artistique alors que le sociologue noterait le phénomène comme témoin d’un processus à l’œuvre. La chose on le sait n’est pas propre aux pratiques numériques, mais c’est là le lieu où se développent les pratiques hybrides, tout aussi ambigües dans leur forme que dans leur intention.

Le projet est ici de traquer, dans notre environnement ce qui aura été modifié par notre pratique. Le noter, en recueillir des témoignages, en faire un catalogue dont la minceur inéluctable sera là pour confirmer qu’il est plus difficile de marquer les esprits que la surface des choses.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...